Bleu, blanc… con !

Il faut se rendre à l’évidence : il doit y avoir autant d’interprétations du code électoral que de commissions de propagande. Et la diversité des unes comme l’inflexibilité des autres donnent une idée de l’étendue de ce qui sépare l’esprit intelligent du législateur (même s’il semble parfois un peu suranné) de la lettre tatillonne et imprévisible de celui qui l’applique. Au gré des nombreuses communications électorales que j’ai eu à accompagner, l’échéance de la validation des documents ... Lire la suite